Personnes handicapées

Renforcer le potentiel des personnes et leur autonomie

Dans ses établissements, l’association accueille, héberge, scolarise, soigne et éduque avec l’appui d’équipes pluridisciplinaires. Son objectif est de renforcer le potentiel des personnes et leur autonomie. Les dynamiques d’accompagnement sont individuelles et collectives.

Des établissements avec des formules d’accueil variées

Plusieurs structures de l’association proposent des solutions à des personnes en situation de handicap :

Handicap moteur

Deux de nos établissements accueillent des enfants présentant un handicap moteur, souvent avec des troubles associés et/ou un polyhandicap. Il s’agit de deux Instituts d’Education Motrice (IEM), situés l’un à Paris, l’autre à Bailly dans les Yvelines.

  • L’établissement de Bailly accueille des jeunes de 3 à 15 ans, en externat ou en internat
  • L’établissement de Paris dispose depuis peu, de trois sites d’implantation :
  • des unités éducatives pour les jeunes de 3 à 20 ans, rue de la Croix Faubin (Paris 11ème),
  • une unité de soutien à l’intégration sociale (USIS) pour 10 jeunes de 16 à 20 ans avenue Bel-Air (Paris 12ème) et
  • une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) en externat pour 17 jeunes adultes polyhandicapés de plus de 20 ans, rue de Rambouillet dans le 12ème.

Handicap intellectuel et/ou psychique

Les autres structures sont centrées sur l’accompagnement d’adolescents et d’adultes en situation de handicap intellectuel et/ou psychique.

  • Il s’agit de l’Institut Médico-Educatif (IME) » Ladoucette » et du Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD) « L’Escabelle », tous deux situés à Drancy en Seine-Saint-Denis.

Les jeunes y sont accueillis en externat ou en internat jusqu’à 20 ans. Le Sessad favorise l’inclusion scolaire, l’IME accompagne les jeunes sur plusieurs plans : le thérapeutique, le scolaire, l’éducatif, le social et la logistique. L’objectif est de développer les capacités des jeunes et de leur apporter, si nécessaire, toutes les compensations et adaptations possibles.

  • L’Etablissement d’Accueil Non Médicalisé (EANM) Saint Joseph propose un Foyer de Vie pour Adultes Handicapés et un Centre d’Activités de Jour (CAJ) à Paris (20ème). Ces lieux de vie visent à favoriser le développement et le renforcement des acquis des personnes, dans la perspective de leur épanouissement physique et psychique. Les projets mettent l’accent sur le respect du statut d’adulte et de l’intimité des personnes. Il propose une inscription dans la vie sociale et dans la ville.
  • Le dispositif Maison Harmonia à Levallois-Perret relève d’une forme d’habitat inclusif. Il est destiné à l’accueil de 7 adultes présentant des troubles du spectre autistique et/ou des déficiences intellectuelles ne nécessitant pas un établissement médicalisé. Les habitants utilisent les services d’un service d’aide à domicile spécialisé dans l’autisme (SAAD) et ont recours à des bénévoles pour des activités à visée socialisante.

 Personnes psychotiques vieillissantes et handicap sensoriel

Par ailleurs, l’association favorise l’accueil de personnes en situation de handicap dans deux autres structures dont ce n’est pas l’activité principale :

  • L’EHPAD Zemgor de Cormeilles en Parisis propose une unité spécifique pour personnes psychotiques vieillissantes, l’unité « Coquelicot », dans sa résidence pour personnes âgées dans le Val d’Oise.
  • Le foyer d’étudiants et de jeunes actifs « Les Feuillantines » à Paris 5ème a adapté plusieurs studios pour héberger de jeunes déficients sensoriels, en études ou apprentissage, notamment des déficients visuels.

Des partenariats et de la créativité

Nos établissements développent des dynamiques créatives pour valoriser le potentiel des personnes accueillies.

Des activités variées et une ouverture des établissements sur l’extérieur permettent de développer la vie sociale : adaptation permanente des outils de communication, innovations technologiques, collaboration avec des associations sportives (équitation à visée thérapeutique par exemple),  ateliers Montessori, ateliers artistiques et culturels, fêtes de quartier… De nombreux partenariats permettent de favoriser également l’accès à la santé, la culture, les loisirs…

Prendre l’enfant, l’adolescent ou l’adulte où il est, et l’accompagner jusqu’où il peut aller